Quelles sont-elles les solutions pour financer l’achat des machines ?

À la création ou lors le développement de l’entreprise, l’achat des machines est une option capitale ou nécessaire, mais qui cependant reste limitée par les disponibilités financières.

Il restera donc à savoir où trouver l’argent requis ?

Les moyens de financement machines dans le cycle d’exploitation

credit_bail_industriel (2)En termes d’achat de machines les entreprises peuvent avoir recours à plusieurs moyens, selon leurs besoins financiers.

Il en est ainsi du financement locatif, du financement adapté pour les clients ainsi que du crédit-bail en tant que financement alternatif. Ils consistent tous en des solutions réelles de financement pour l’octroi de machines en vue du bon déroulement des opérations de l’entreprise.

Le financement des machines en leasing

C’est le fait de louer des machines à long terme sans pour autant en être le propriétaire au terme du contrat. Une option d’achat est cependant possible, ou pas.credit_bail_industriel (6)

L’entreprise pourra dès lors se développer ou être en phase de démarrage sans engendrer un coût énorme de lancement. De plus, les charges seront subdivisées par mois. Il s’agirait alors d’un contrat gagnant-gagnant entre la société de leasing et l’entreprise.

Par contre, ces entreprises de leasing sont des entreprises établies, agissant spécialement dans le domaine de la location de machines professionnelles.

Dans le cas du leasing, l’entreprise sera également responsable de l’entretien, et à la fin du contrat de location, les machines doivent obligatoirement être rendues à leur propriétaire légal sauf en cas de négociation à l’amiable ou bien vente de ces dernières à l’entreprise locataire. Cette option financière est surtout bénéfique car elle est dépourvue de réglementation bancaire.

Engager un crédit de bail

Il s’agit d’effectuer un emprunt à long terme. De plus, l’entreprise aura le choix au terme du contrat entre rendre le matériel en question, prolonger le bail ou encore acheter les machines à un prix fixé dans le contrat. Néanmoins, pendant la durée légale du contrat, la redevance de loyer est obligatoire sous peine de pénalité à l’égard de l’entreprise locataire et de nullité du contrat.

Du côté de l’écriture financière, l’acquisition des biens ne sera pas mentionnée au bilan comme telle, mais figurera dans les annexes accompagnée des documents relatifs au bail. Cependant, cette opération présente des enjeux énormes concernant la non-déductibilité des amortissements et des intérêts de l’emprunt.